Henri Hauser • Ouvriers du temps passé


Henri Hauser • Ouvriers du temps passé

22,00
Prix TTC, frais de livraison compris


La première édition de cet ouvrage parut en 1898 et marqua une rupture avec le présupposé traditionnel selon lequel le travail était durant l’Ancien Régime soumis au régime des corporations (donc au protectionnisme, aux entraves à sa «liberté»). Pour l’auteur, les conditions de l’époque classique sont dans l’ensemble analogues aux structures de son temps: une codification étatique compartimente les spécialités, régule plus ou moins heureusement les relations salariales et les modalités de la concurrence. La corporation intervient comme un système d’autodéfense des détenteurs les plus puissants des moyens de production, contre la concurrence interne des travailleurs compagnons condamnés à ne pouvoir s’élever, et contre les travailleurs «immigrés» (venus alors des provinces alentours…) qu’ils emploient toutefois pour précariser les compagnons. Elle n’est pas cependant synonyme d’immobilisme. Et ce sont les agents économiques de ces relations assujetties aux réglementations monarchiques qui renforcent celles-ci par leurs dolléances, leurs chicanes, leurs marchandages. L’étude de ce matériau permet de tracer un tableau nuancé et vivant des ouvriers de ce temps. L’ouvrage s’achève par une longue étude du Grand Tric, la grande grève des typographes de la Renaissance.
Henri Hauser, économiste, géographe et historien, enseigna dans de nombreuses universités, dont la Sorbonne, et prépara à la formation de l’École des Annales.

Parcourir également ces catégories : catalogue livres, Histoire sociale, Graphismes