Antony Méray • La Vie au temps des Cours d'amour


Antony Méray • La Vie au temps des Cours d'amour

23,34
Prix TTC, frais de livraison compris


Érudit de sensibilité voltairienne, Antony Méray avait publié en 1847 un roman-feuilleton, La Part des femmes, dans le journal fouriériste La Démocratie pacifique, qui fut condamné pour cette publication. Durant les  années 1860-1870, Antony Méray, qui fut notamment collaborateur de Viollet-le-Duc, publia ces études sur les mœurs d'amour où s'exprime également une attention féministe et une prédilection pour la passion. Il tenta de faire connaître au public lettré non spécialiste les enjeux culturels et historiques des usages intellectuels vécus durant les différentes phases du Moyen Âge en France. Si sa représentation du contexte médiéval est relativement conventionnelle et pour beaucoup dépassée aujourd’hui, elle est précisément contredite par le caractère ouvert et multiple des mœurs littéraires et des modes de vie qu’il fait ressortir au cours d’un florilège des poèmes, lais et fabliaux de l’époque. Le mérite d’Antony Méray est d’avoir considéré ce corpus comme partie intégrante d’une tradition littéraire générale, susceptible de concerner, par sa poésie, son ironie, sa beauté, l’«honnête homme» de son temps. L’entreprise est loin d’être achevée. La description fait revivre milieux et processus culturels par de larges et nombreuses citations d’œuvres du temps.

Le présent volume poursuit cette recherche dont nous republions l’intégralité. Il évoque, durant la Renaissance du douzième siècle et l’apogée du siècle suivant, la culture, les relations et les règles galantes développées à côté des codes du pouvoir et de la religion qui tendaient à les contrôler. Des grandes figures y apparaissent (dames, comme Marie de Cham­pagne, trouvères illustres et moins connus, théoricien comme André Le Chapelain). Un Index des auteurs et des œuvres a été ajouté à notre fac-similé.

Parcourir également ces catégories : Lettres médiévales, Titres récents, Poésie