Franz Kafka - L'être en procès


Franz Kafka - L'être en procès

18,00
Prix TTC, frais de livraison compris


Kafka est influencé par les idées libertaires, notamment celles de Kropotkine, et a fréquenté les milieux anarchistes à Prague. Dans Le Verdict, un père autoritaire renie son fils et le condamne à mort. De même la tyrannie paternelle a engendré chez Kafka une mélancolie, comme dans La Métamorphose, dont il se défend par des doutes obsédants sur lui-même. Puis Kafka passe de la paranoïa du père à celle des sociétés totalitaires, le capitalisme dans L’Amérique, et l’État dans La Colonie pénitentiaire, Le Château et Le Procès. Fondé sur un a priori initial qu’il appelle la loi, le raisonnement ne sert qu’à justifier, par des interpré­tations tendancieuses, l’a priori initial irrationnel. Absolu, le système se veut infaillible. Réduit à la partie d’un tout, son être en procès et fatalement coupable, l’individu est broyé par une machine implacable et se heurte à un labyrinthe aux multiples bureaux – couloirs, rôles sociaux, sans offrir d’issue. À l’objectivité de son analyse s’ajoute une expérience intime de la situation que Kafka exprime, invitant à partager ce refus qu’il réalise à la fin de sa vie dans le bonheur d’un amour libre et partagé.

Un système paranoïaque peut il générer la mélan­colie d’un peuple ? Kafka interroge l’aliénation sociale de ceux qui agissent le système sans se rendre compte qu’il est délirant. Il décrit, derrière l’apparente logique, l’absurdité des sociétés totalitaires.

À la rencontre de la recherche littéraire, de la psychanalyse critique et du socio-politique, les auteurs évoquent la biographie et l’expérience de Franz Kafka pour restituer, dans un commentaire suivant le  fil de ses œuvres, sa souffrance, sa lutte personnelle pour la vie et son expérience du monde moderne.

Parcourir également ces catégories : Titres récents, Littérature : Œuvres, Histoire